ile
CROISIERES AUX ANTILLESHome Page
>> CONSEILS PRATIQUES 1english

BONJOUR

PROGRAMME
BATEAUX
CARTE ANTILLES
METEO
CONSEILS
PAGE 1
PAGE 2
PAGE 3
PAGE 4
CROISIERES CABINES
TARIFS
PLANNING
RESERVATIONS
ALBUM DE
CROISIERES
ALBUM PHOTOS
CAPITAINE
CONTACTS
LOCATION STUDIO
LIENS
 
 
  ile
 

Argent - Assurances - Avitaillement - Bagages et Vêtements - Caisse de bord - Clearances - Croisière à la cabine -
Cuisinière - Décalage horaire - Equipement - Mal de mer - One way - Passeports et Formalités - Pêche -

Pharmacie
- Plongée - Protection solaire - skipper - Téléphones portables - Transferts

antilles Argent : La monnaie officielle des îles anglophones du Commonwealth (Grenade, Saint-Vincent, Sainte-Lucie, Dominique, Montserrat, Antigua, Saint-Kitts, Nevis, Anguilla) est le dollar caraïbe (EC dollar), indexée sur le dollar U$. 1 dollar U$ = 2,63 EC. La plupart du temps, le change se fait à 1U$ = 2,50EC. Ces îles utilisent également le dollar U$.
Les Iles Vierges (USVI et BVI) et les Iles néerlandaises (Saba, Saint-Eustache, Sint-Maarten), n'ont pas de monnaie spécifique et utilisent donc le dollar U$.
Barbade possède sa propre monnaie ainsi que Trinidad et Tobago.
Les îles du Venezuela ont la même monnaie que le continent à savoir le Bolívar vénézuelien.
L'Euro, la monnaie des îles françaises (Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barth) est de plus en plus acceptée et utilisée à travers les Antilles mais le change se fait souvent au même tarif que le dollar U$.
Pour résumer, si vous prévoyez de naviguer uniquement aux Antilles françaises, l'Euro suffit. Dès que vous sortez de ce cadre, prévoyez des dollars U$ en petites coupures qui passent partout.
Avec une carte de crédit, il est souvent possible de payer à terre, voire même de téléphoner et de retirer de l'argent local dans des distributeurs.
Attention ! les clearances se payent uniquement en espèces, donc en dollars.

Assurances : les conditions générales de vente sont celles de l'agence de location du bateau et peuvent différer suivant les compagnies. Cependant, tous les voiliers sont assurés tous risques sous réserve d'une franchise équivalente à la caution. Il est possible de racheter partiellement cette franchise et de faire ainsi baisser la caution (rachat de franchise). Je vous conseille fortement cette option. Il est possible également de souscrire une assurance annulation auprès du loueur. Les objets personnels ne sont pas assurés.

Avitaillement : Dans les îles françaises, le ravitaillement est facile, ailleurs le choix est limité. Il ne faut donc pas hésiter à embarquer tout le nécessaire au départ et compléter l'avitaillement en frais au fur et à mesure. Même si les bases sont souvent à proximité des supermarchés, il faut compter une demi-journée pour faire les courses et charger le bateau. C'est particulièrement astreignant pour une première journée, d'autant plus que tout le monde n'a qu'une envie : mettre les voiles. Une solution consiste à se faire livrer sur le bateau par des sociétés spécialisées. Je pourrai vous conseiller et vous transmettre leurs contacts. L'autre solution est de prendre une cuisinière qui organise les repas et gère les appros. Elle vous propose des menus et fait les courses en conséquence. Là, c'est vraiment les vacances pour tout le monde. Une bonne idée : emmener dans son sac des produits du terroir qui font plaisir à tout le monde (vin, fromages, rillettes...).

Bagages et vêtements : Le sac du matelot doit être souple et léger pour être rangé dans l'espace limité du bateau. Emmenez pour vous protéger des grains un ciré, une veste de quart ou un coupe vent, un sweat-shirt pour les soirées, des shorts, maillots de bain, T-shirts pour la journée, chemise et pantalon léger (ou robe) pour les soirées à terre... Ne vous surchargez pas! Voilà trouvées sur le net, les impressions d'un retour de croisière: " En ce qui concerne le sac, si je repars, j'en prends 3 fois moins. En tout, j'ai utilisé 3 shorts de bain, 5 tee-shirt (eau douce/eau de mer), 1 pantalon, 1 chemise " No comment !!

Caisse de bord : Elle correspond à l'argent mis en commun par l'équipage pour couvrir les frais inhérents à la croisière (nourriture, gazole, eau, douanes, taxes) hors dépenses personnelles. Son montant est évidemment très variable suivant les croisières et les destinations mais une somme de 30€ par jour et par personne semble être une bonne moyenne.

hello Clearances : Ce sont les formalités (obligatoires) de douanes et de police nécessaires pour "entrer" et "sortir" des îles. Elles sont payantes (uniquement en espèces, donc en dollars) et représentent une bonne source de revenus pour les petites îles indépendantes. Le skipper se charge des formalités qui peuvent être parfois longues et fastidieuses. Voir les tarifs de clearances.

Décalage horaire : il est de 5 à 6 heures avec la France suivant les saisons.

Equipement : Les bateaux sont tous équipés de bimini, eau chaude, literie, linge de bord, barbecue, guindeau électrique, frigo, annexe, moteur hors-bord, sondeur, loch, pilote automatique, anémomètre, GPS, lecteur CD. La plupart sont équipés de palmes masques tubas, ventilateurs, kayaks. Certains sont équipés de radar, BLU, panneau solaire, boat-phone, dessalinisateur, groupe électrogène.

Mal de mer : Le mot qui fait peur ! Pourtant pas de honte à cela ; même les plus grands navigateurs en souffrent. Il faut juste quelques jours pour s'amariner complètement. La première traversée est parfois difficile (qu'est ce que je suis venu faire dans cette galère ?). Cela peut être dû à la fatigue, au décalage horaire, au changement de climat et aux mouvements du bateau. Le lendemain tout va mieux. Pour les irréductibles très sensibles, plutôt que les pilules (Mercalm et autres), je vous conseille les patchs à coller derrière l'oreille vendus sur ordonnance médicale.

avion One way : C'est la possibilité de laisser le bateau ailleurs que là où vous l'avez loué. Pour des raisons de temps et/ou de confort, cette solution est très intéressante sur les croisières vers les Grenadines et les Iles Vierges. Vous évitez ainsi un retour par le même chemin souvent plus difficile qu'à l'aller. Le skipper ramène le bateau sur la base de départ et vous rentrez en avion. Voir convoyages

conseils2

 

 
 
haut de page 
 
Xtrados home page